DES process rigoureux

Nos silos, le grenier de l'ile

Le blé est conservé dans des conditions optimales, à l'abri de la lumière et de l'humidité, conservant ainsi ses propriétés pendant plus d'une année.


Le blé est ainsi transformé en farine au fil des besoins, ce qui assure sa fraicheur, un indéniable facteur de qualité.

Un équipement optimal

Entièrement automatisée, l’entreprise est dotée d’un équipement de renom.


L'automatisation de la production et le contrôle instantané et continu de chaque étape de transformation du blé en farine au sein de ses deux moulins permettent d'obtenir une qualité constante des produits livrés par Les Moulins de La Concorde.

Le laboratoire interne
des Moulins de La Concorde

Le laboratoire d’analyses intégré vérifie aussi bien la qualité des blés utilisés que celle de la farine avant sa commercialisation.


Les analyses se concentrent sur l’extensibilité des pâtes obtenues et le taux de cendres - qui détermine la pureté de la farine à travers les résidus minéraux encore présents.


Le laboratoire certifié ISO/IEC 17025:2017 effectue en moyenne 250 tests par jour et 17 analyses différentes. Ils sont assortis de tests boulangers avant de valider la mise sur le marché de chaque lot.

Les étapes de production



Après un nettoyage à sec pour éliminer toute impureté, le blé est mouillé pendant 24 à 48 heures, avec un strict contrôle de l’humidité, pour obtenir l’hydratation optimale avant la mouture.

Le blé est passé sous des aimants magnétiques afin d’éliminer toute particule ferrique avant les étapes de la mouture

  • Le broyage, au cours duquel les grains de blé sont broyés de plus en plus fins par de gros cylindres métalliques cannelés. A chaque broyage, des tamis en mouvement (plansichters) séparent les produits obtenus et les trient par taille.
  • Le sassage permet, à l’aide de tamis perfectionnés et de mécanismes d'apiration, de séparer les semoules et le son selon leur poids ;
  • Le claquage, en réduisant les semoules, permet de séparer les germes de blé, les remoulages bis et la farine de claquage ;  
  • Le convertissage fractionne encore la farine de claquage et produit la farine de convertissage, plus fine, ainsi que les rémoulages blancs ;
  • Le claquage, en réduisant les semoules, permet de séparer les germes de blé, les remoulages bis et la farine de claquage.

    Avant d’être ensachées ou empaquetées, certaines farines peuvent être mélangées entre elles pour obtenir les caractéristiques recherchées. D’autres éléments peuvent être ajoutés pour obtenir des préparations meunières spécifiques.
Découvrir Plus

Nos certifications de qualité 

notre
code d'éthique

notre
histoire